Programme - Conférenciers - Résumés

La journée se déroulera en 2 temps et sur 2 sites.

 

Matin (Collège de France):

Salle 5, 11 place Marcelin Berthelot 75005 Paris.

11h15: Francis Bach (Ecole Normale Supérieure Paris, INRIA, Lauréat 2019 du prix Jean Jacques Moreau):

L'optimisation au cœur de l’apprentissage automatique

 La plupart des méthodes d’apprentissage automatique ("machine learning”) sont formulées comme des problèmes d’optimisation. Ceci a donné lieu à de nombreux échanges entre ces deux domaines, avec une spécialisation croissante aux contraintes de l’apprentissage. Dans cet exposé, j’illustrerai ces échanges sur l’optimisation non-lisse pour la parcimonie et les méthodes de gradients stochastiques.

 

Après-midi (Laboratoire Jacques-Louis Lions)

Salle 15-16-309 (barre 15-16, 3ème étage, porte 09), 4 place Jussieu, 75005 Paris

 14h-15h: Giuseppe Buttazzo (Università di Pisa)

Relations between torsional rigidity and principal eigenvalue

The relations between principal eigenvalue of the Laplace operator in a domain with Dirichlet boundary conditions, and torsional rigidity, are studied in the class of general domains, convex domains, and domains with a small thickness. This is of help to provide some bounds for the Blaschke-Santalo diagram of the two quantities. This is an ongoing research with Michiel van den Berg (Bristol) and Aldo Pratelli (Pisa).

15h-15h15: Pause

15h15-16h15: Bertrand Maury (Ecole Normale Supérieure Paris):

Processus de rafle, transport optimal,  et mouvements de foules

Dans une courte note aux Comptes Rendus de l’Académie des Sciences de 1973, Jean-Jacques Moreau introduisait le processus de rafle (sweeping process) d’un point d’un espace de Hilbert par un convexe mobile. Ce travail fondateur a suscité un nombre considérable de travaux académiques depuis lors, qui généralisent l’approche à toutes sortes de situations. Nous nous proposons de décrire quelques applications inattendues de ce cadre général  à la modélisation de mouvements de foules, qui nous ont récemment amenés à étendre ce processus de raffle à l’espace des mesures muni de la distance de Wasserstein issue du transport optimal.

16h15-17h15: Vincent Acary (INRIA Grenoble)

Dynamique en dimension finie en présence de contact unilatéral, de frottement et d'impacts. L'approche non lisse.

Dans cet exposé, nous rappellerons les contributions fondamentales de J.J. Moreau à l'étude de la dynamique non lisse des systèmes mécaniques de dimension finie soumis à des contraintes unilatérales, du frottement de Coulomb et des impacts. En particulier, on montrera comment la formulation du processus de balayage du second ordre de Moreau, en termes de mesures différentielles, permet de concevoir des méthodes numériques d'intégration en temps robustes et efficaces.
Les résultats récents dans ce domaine seront évoqués et illustrés sur des applications industrielles.





Personnes connectées : 1